Упражнения для уровня B1

Текст #1: Xue et Henri: un toit, deux générations!

Текст адаптирован преподавателями ШФЯ, оригинал Édito B1, c. 14, 2è édition, текст читала Юлия Ли * * *

  • Xue et Henri: un toit, deux générations!
  • Le réseau « 1 toit 2 générations » propose aux jeunes d'être logés chez des seniors. Depuis le début du mois d'août, Xue vit chez Henri. L'un et l'autre apprécient.
  • L'histoire
  • Encadré par le Bureau d'Information Jeunesse (BIJ), le réseau « 1 toit, 2 générations » permet aux jeunes d'être hébergés quasi gratuitement chez des seniors, en échange d'une présence amicale et de menus services. Depuis le début du mois d'août, Xue, étudiante chinoise, vit ainsi à Ploemeur chez Henri, 74 ans.
  • «Améliorer mon français»
  • « J'ai envie de découvrir vraiment la France: la façon de vivre, de manger. Et surtout, d'améliorer mon français!" explique la jeune fille. Étudiante à l'IUT de Lorient, elle est arrivée en France pour ses études il y a un an et demi. Cette année, elle a décidé de vivre chez un senior, dans le cadre du BIJ.
  • « À mon arrivée en France, j'ai vécu seule et en collocation. Mais je ne m'améliorais pas assez en français. J'avais envie de vivre chez un Français pour vraiment progresser, et bien connaître la culture d'ici. Et puis, les appartements privés sont chers. »
  • Depuis trois semaines, et pour un an, elle est donc hébergée chez Henri, pour la modique somme de 60 € par mois.
  • Pour Henri, veuf depuis moins de deux ans, s'il accueille un jeune, c'est surtout "pour rendre service. Et aussi pour avoir une compagnie, le soir". Xue est la deuxième étudiante qu'il héberge ainsi dans le cadre du réseau d'accueil. "Ça se passe très bien. On mange ensemble le soir, et souvent aussi le midi. On fait des balades... Et elle me montre des trucs sur l'ordinateur, elle m'aide quand je n'arrive pas à faire quelque chose."
  • Pour le retraité marin-pêcheur, qui a peu vu grandir ses enfants, avoir une une étudiante à la maison "ça compense un peu. Cela redonne une ambiance un peu familiale à la maison".
  • Opération "1 toit, 2 générations", renseignements auprès du Bureau Information Jeunesse (BIJ) de L'orient, tél. 02 97 84 94 50.

Текст в среднем ритме

Текст #2: Souvenirs d'école

Текст адаптирован преподавателями ШФЯ, оригинал Édito B1, c. 38, 2è édition, текст читала Юлия Ли * * *

  • Souvenirs d'école
  • D'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours aimé revenir à l'école. Élève ou enseignant, j'ai à chaque rentrée éprouvé immanquablement le même plaisir de recommencer, de démarrer de nouveaux projets pour apprendre, enseigner et éduquer. Trois mots magiques, éternelles complices. J'ai toujours attendu ces rendez-vous de début d'année scolaire, où je me posais les éternelles questions: serai-je à la mesure des attentes de mes élèves? Conviendrai-je à chacun d'eux au-delà de la transmission des savoirs? M'aimeront-t-ils?

Текст медленно

Текст в среднем ритме

Текст #3: Un tiers des CV comporteraient des informations trompeuses

Текст адаптирован преподавателями ШФЯ, оригинал Édito B1, c. 41, 2è édition, текст читала Юлия Ли * * *

  • Un tiers des CV comporteraient des informations trompeuses
  • En cas de doute, beaucoup de recruteurs se montrent inflexibles. Enjoliver ses expériences ou passer sous silence une période d'inactivité et parfois très tentant. Nombreux sont les candidats qui succombent à cette pratique, soit qu'ils évitent de clarifier certains éléments de leur CV, soit, plus rare, qu'ils mentent effrontément sur une ou plusieurs de leurs expériences. Selon Kroll, 30 % des CV seraient ainsi falsifiés.
  • « Le mensonge est toujours inacceptable. »
  • Pourtant, si répandue soit-elle, cette pratique n'est pas sans risque. Car les réactions des recruteurs sont difficilement prévisibles. Pour certains, l'existence d'un doute sur la véracité des informations transmises est pardonnable, si le candidat joue la carte de la transparence en entretien. « Manquer de précisions sur les dates pour masquer une période de chômage est très fréquent. Ce n'est pas rédhibitoire. Nous comprenons que le candidat souhaite rendre son CV plus attractif», explique Mathieu Beaurain, consultant chez Lincoln associates.
  • S'attribuer individuellement des résultats qui ont été obtenus en équipe ou encore gonfler les objectifs atteints font partie des petits mensonges pardonnables pour Lincoln associates. En revanche, la mention d'un faux diplôme, ou d'un titre de poste loin de la réalité sont éliminatoires. Mais attention: d'autres recruteurs réagissent avec intransigeance. « Le mensonge est toujours inacceptable, tranche ainsi Éric Bohn, PDG d'Euro Consulting Partners. Même une simple exagération, à propos d'un hobby ou d'une compétence linguistique - l'un des mensonges les plus fréquents -, crée un doute de mauvais augure. »
  • Au plus haut niveau, les falsifications sont rares.
  • Et plus on monte dans la hiérarchie, plus la tricherie est de toute façon difficile à dissimuler. « Les CV "améliorés" se constatent principalement pour des postes de middle-management, chez des candidats qui ont quinze ou vingt ans d'expérience, précise Éric Bohn. Au plus haut niveau, les falsifications sont rares car elles se voient tout de suite. Les parcours sont plus connus ».

Текст в среднем ритме

Текст #4: La dictature de l'instantanéité

Текст адаптирован преподавателями ШФЯ, оригинал Édito B1, c. 59, 2è édition, текст читала Юлия Ли * * *

  • La dictature de l'instantanéité
  • Vous appelez votre chum sur son cellulaire. Il ne répond pas. Comment ça, il ne répond pas??? Où est-il? Le cellulaire est dans sa poche. Il ne peut pas être ailleurs que là où est sa poche. Un homme est toujours au même endroit que sa poche.
  • Le cellulaire et la laisse de l'homme moderne. Vous envoyez un texto à votre blonde: oublie pas le pain aux raisins. Elle revient de faire les courses, pas de pain aux raisins. T'as pris ton texto? C'est inconcevable. Quand on envoie un texto à quelqu'un, ce n'est pas pour qu'il le lise quand il aura le temps au coin du feu. C'est pour qu'il le lise tout de suite. À l'instant même où il le reçoit. Le texto n'a pas de patience. Le texto est le message prioritaire.
  • Jadis, quand on voulait joindre quelqu'un rapidement, que ça pressait vraiment, on lui envoyait un télégramme. Il fallait le dicter à une dame au téléphone. En mettant des stops partout, pour que ça fasse plus important.
  • Terminée, l'époque des bouteilles à la mer, le texto trouve toujours son homme. Illico. Le courriel, lui, prend un peu plus de temps. Quoique... Vous envoyez un courriel à quelqu'un, si vous êtes sans réponse après un quart d'heure, vous commencez à fatiguer. Surtout si votre destinataire a le malheur d'avoir un BlackBerry ou un iPhone, car vous savez que votre courriel, il l'a reçu à l'instant où vous l'avez envoyé. Après une heure sans signe de sa part, vous vous dites que cette personne n'est pas efficace. Après trois heures, vous la trouvez impolie. Après huit heures, c'est la pire des égoïstes. Après douze heures, c'est fini, vous ne voulez plus rien savoir d'elle.
  • Jadis, le courriel s'écrivait avec un r à la fin. C'était du courrier. On écrivait sa lettre, on la glissait dans une enveloppe, on léchait le timbre et on l'envoyait par la poste. Le correspondant la recevait trois jours plus tard, si on était chanceux et s'il n'habitait pas loin. Puis, il nous répondait en faisant le même manège. Quand arrivait sa réponse, on était tout énervé et on lisait sa lettre en écoutant du Mozart.
  • Aujourd'hui, on reçoit 100 courriels à l'heure, en écoutant du Justin Bieber.

Текст в среднем ритме

Текст #5:  à vélo, je me libère du superflu

Текст c.14 Saison 3, прочитан преподавателем ШФЯ Юлией Ли * * *

  • à vélo, je me libère du superflu
  • Fondateur d'agences, Vincent Ledoux, 51 ans, vit à Paris et, depuis trois ans, a trouvé un refuge au Mans, Et un vélo (souvent sans les mains) pour aller de l'avant.
  • Quand et où faites-vous du vélo?
  • Par tous les temps, jour et nuit, été comme hiver, 7 jours sur 7! Je ne fais ni performance ni endurance, aucun col ni sprint...et je ne participe pas au Tour de France. J'ai d'abord choisi le vélo par commodité, pour circuler dans Paris ou au Mans (entre les deux, je le mets dans le train). Parfois, à l'étranger, je loue un vélo ou j'en emprunte un. J'adore dévaler les rues qui s'offrent à moi. Immédiatement, j'ai le sentiment d'appartenir à la ville... sauf, peut-être, à San Francisco où il m'a fallu un plus de temps (rires).
  • Qu'est-ce que cela change, le lundi matin, d'aller à sa première réunion à vélo?
  • Tout: l'air froid dans les yeux, le vent dans les cheveux, la beauté du ciel au lieu

Текст средний темп

Подписаться на рассылку

Еженедельные новости о старте групп, мероприятиях и событиях Школы!

Уровень B1 - Школа Французского Языка